En 2019, ce sont 5730 faits racistes, 1870 victimes d’infractions à caractère homophobe ou transphobe, 2396 témoignages de LGBTphobie, 159 228 femmes victimes de crimes et délits à caractère sexiste et sexuel qui sont enregistrés par les forces de l’ordre. Le handicap reste la principale cause de discrimination en France depuis quatre années consécutives : elle représente 21,2% des discriminations en 2020,  devant l’origine (13,3%). Depuis 2014, les réclamations et saisines auprès des Défenseur·es des droits concernant la lutte contre les discriminations ont augmenté de 20%.

Selon l’article 225-1 de la loi du 18 novembre 2016, “constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques et morales sur le fondement de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de la particulière vulnérabilité résultant de leur situation économique, apparente ou connue de son auteur, de leur patronyme, de leur lieu de résidence, de leur état de santé, de leur perte d’autonomie, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs mœurs, de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur capacité à s’exprimer dans une langue autre que le français, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une Nation, une prétendue race ou une religion déterminée.” 

Actuellement, 25 critères de discrimination sont définis et proscrits par la loi dans des situations précises d’accès au logement, à la formation ou encore à l’emploi.  

En 2020, 41% des personnes actives en France ont déclaré avoir été victimes d’au moins un propos ou un comportement discriminant au travail.

La non-discrimination dans l’emploi est un enjeu législatif fort du respect des droits des personnes, de l’égalité sociale et de la qualité de vie au travail. Les situations à caractère discriminant peuvent être encore très présentes au sein des organisations de travail, résultent de stéréotypes et préjugés sociétaux ancrés qu’il est nécessaire de déconstruire afin de penser, d’accueillir la diversité et d’instaurer un climat de travail serein qui favorise le bien-être et la performance au travail de chacun·e.

Nous vous accompagnons dans vos besoins de formations, de communication, de politique égalité et diversité et de labellisation ! Venez découvrir plus en détails toutes nos prestations liées aux enjeux du champ de la lutte contre les discriminations.


Pour aller plus loin :

13ème Baromètre de la perception des discriminations dans l’emploi Défenseure des Droits

Legifrance

Rapport annuel 2019 sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie, CNCDH (Commission nationale consultative des droits de l’homme)

Rapport annuel d’activité 2019 Défenseure des Droits

Rapport sur l’homophobie 2020 (Ministère de l’Intérieur) 



Aller au contenu principal